Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 08:00

 

 

 

Cette semaine, c'est Lilou qui prend la barre du défi :

À L'ABORDAGE !

http://img.over-blog.com/300x144/2/63/02/04/croqueurs/le-defi.jpg

 

défi n°69 

Défi   69       « Les huit éléments » 

Pour ce défi,

je vous propose d’écrire une histoire

vers ou prose

en utilisant les éléments suivants.

Peut importe l’ordre. 

des personnages : un grand-père  et un enfant Jean-Mimi

une profession :   clown

une période :       mars 1889

des lieux :            Le pont Charles à Prague

                             et le département du  Rhône  

un objet :             un pendentif

un animal :          un  lapin

Mais ce n’est pas tout vous devrez aussi placer la phrase  

«  et pourtant, je t’avais prévenu(e) »

Postez votre texte pour

Lundi 28 Novembre à 8 heures


 

En ce champ, je te confie...

DSCF0029.JPG

Ils s’étaient donné rendez-vous sur le chemin détrempé après la pluie. Cet endroit semblait magique dans l’esprit de Jean-Mimi et c’est là qu’il avait voulu que son grand père le retrouve pour lui parler  des jours heureux qu’il avait passés à Prague du temps où il  y faisait le clown, bien avant qu'il  rencontre sa grand-mère. Il le faisait rêver en lui parlant de la lumière du crépuscule vue du Pont Charles, des reflets dorés qu’elle parsemait dans l’eau de la Vltava. C’était  fantastique d’observer la joie que revivait l’aïeul à cette évocation et Jean-Mimi n’aurait cédé sa place contre aucune espérance. Il croyait découvrir les méandres de cette rivière inconnue dans les rides qui ornaient le visage de l’homme, quand  sa contemplation fut troublée par l’apparition d’un lapin de l’année débouchant du buisson voisin. L’animal et marqua un arrêt, comme s’il avait été surpris de trouver là un vieil homme et un enfant, avant de retourner à l’abri du feuillage.

Un autre jour, Jean-Mimi ira s’asseoir au coin du champ, sur le rouleau abandonné là et, lorsque son grand-père le rejoindra, il l’interrogera sur sa rencontre avec Blanche, sa grand-mère, la passion qu’ils avaient tous les deux pour les réalisations de l’ingénieur Gustave Eiffel. C’est à Caluire, dans le département du Rhône qu’ils se retrouvaient à la bibliothèque municipale pour consulter les chroniques de l’exposition universelle de 1889 et celles de la cérémonie d’inauguration de la Tour Eiffel, au mois de mars de cette année là. « Nous aurions  aimé vivre cette époque là, susurra-t-il à l’oreille de Blanche, et pourtant je t’avais prévenue que ce rêve ne pourrait aboutir.»
Ce jour là, tout ému de cette confidence, il l’emmena dans la boutique de Madame Bouginoux pour lui offrir une tour Eiffel montée en
pendentif, comme on offre  une bague de fiançailles…

DSCF0031.JPG


Partager cet article

commentaires

Alba 29/11/2011


on a tout à y gagner à questionner ses aïeux !


Merci pour ce récit Papiluc

harmonie37 29/11/2011


Une page de vie, une page d'histoire, un récit de grang-père plein de tendresse.


 


Et un beau défi.

Tricôtine 01/12/2011


Ah ... qu'ils sont friands les petits enfants des histoires des grands parents... J'adore ta copie Papiluc et les plans que fait Jean Mimi pour ses prochains interrogatoires
familiaux  ...un agenda de MiMinistre !!! Bizz ...j'espère que tout va bien y compris ton tout petit fiston !!

Lilou 02/12/2011


J'ai dû déjà faire un tour sur ton blog mais ce défi me donne l'occasion d'y revenir et ton texte est super, léger comme une bulle. Je te remercie de ta partipation à ce défi.


A tantôt


Lilou

M'moizelle Jeanne 03/12/2011


C'est grâce à votre passage chez moi.. que je découvre ce chemin tout détrempé. C'est une belle histoire que vous avez raconté, le petit fils est demandeur et le grand père est heureux de pouvoir
lui parler du temps ou tout était si doux auprès de Blanche !


Belle journée... ici c'est gris !

Présentation

  • : Luc Lambert
  • Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens