Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 08:00

http://3.bp.blogspot.com/-lN8HAX_pVhk/ULnnPmHuhJI/AAAAAAAAQt0/L2XqB5YNpyA/s1600/Calendrier+Maya.jpg

On pourrait croire que les joyeux amis des Premières Fois ignorent qu'il n'y en aura plus jamais d'autre. En effet  Marie Hélène,  Lilith,  Cerysette,  CathyJoufflette,  Matriochka,   Zette,  Laora , Sandrine Cambroussienne ont décidé cette semaine de parler de leur premier sapin plutôt que nous  consacrions  la dernière fois à nous souvenir de notre  première fin du monde... Quel manque d'à propos, vous m'avouerez !

(J'ai trouvé l'image ci  dessus dans "Le journal de Feanor" qui propose mille façons de passer le temps.)

sapin-copie-1.jpg

Enfin, trève de balivernes, je vais vous parler du sapin du jardin de Madame Marc puisque c'est le premier dont je me souviens. Ah, ce sapin, c'était un  monument ! Il ne passait pas inaperçu, fièrement installé au bord  de la route, tout près du portillon du jardin, il dépassait de beaucoup tous les autres arbres de la région, essentiellement des pommiers à cidre et même le vieux noyer dont j'étais pourtant si fier, devant la porte de la cuisine .

Cet arbre était si touffu qu'on ne distinguait rien dans son feuillage sombre, mais on supposait qu'il était habité de mille oiseaux fabuleux dont la vue nous aurait terrifiés. des hiboux, des chouettes, des serpentaires , d'horribles moineaux hérissés de griffes tranchantes. Le tout écrasant la petite maison de Madame Marc, au bout de l'allée dans laquelle poussaient, été comme hiver, de petites pensées aux pétales en velours violet. Madame Marc était veuve. On n'avait pas connu son mari mais on savait qu'elle avait une fille qui venait parfois lui rendre visite. Elle avait la réputation de savoir enlever le feu, on pensait qu'elle était corse, ce qui suffisait à la rendre suspecte dans ce bocage normand. On ne la voyait jamais à l'église mais nous devions pourtant nous montrer courtois avec elle, la saluant aimablement lorsque nous la découvrions penchée sur la  plate bande où elle faisait pousser quelques légumes, même si notre bonjour ne suscitait jamais qu'un haussement d'épaule. La petite femme vétue de noir rentrait vite se mettre à l'abri dans sa maisonnette, et nous rentrions nous aussi dans la nôtre, vaguement génés ou bien pris d'un fou rire que nous ne pouvions, ni ne voulions expliquer à nos parents surpris de nous voir si gais.

Oui, voilà bien mon premier souvenir de sapin. Ce n'était pas un sapin de Noël, je ne pense pas qu'il ait jamais été porteur de boules ni de guirlandes, c'est un sapin de tous les jours et de toutes les inquiétudes mais j'en garde un souvenir ému et j'ai presque été triste de découvrir qu'il avait été abattu lorsque je suis retourné par là, après avoir laissé passer une cinquantaine d'années. Mon noyer bien aimé avait disparu lui aussi. Les nouveaux propriétaires de la maison disaient qu'il devenait dangereux...

Pas de souvenir de sapin décoré dans la maison de ma petite enfance. Seule la crèche venait marquer le temps de Noël.

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> J'aurais bien aimé connaitre Madame Marc et sa fille =)<br />
Répondre
C
<br /> Une petite sorcière, chouette alors !<br />
Répondre
M
<br /> Mince on a loupé la fin du monde... Mais pourquoi ne l'as tu pas proposé ?<br /> <br /> <br /> Un sapin de tous les jours, c'est très chouette...<br />
Répondre

Présentation

  • : Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens