Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 08:00

 

C'est mercredi !         Ayant surmonté toutes nos déceptions (  excusez-moi, Marie Hélène,  Lilith,  Cerysette,  CathyJoufflette,  Matriochka,   Zette,  Laora , Sandrine Cambroussienne,  je n'ai pas participé la semaine dernière, trop meurtri peut-être par de multiples camouflets que je n'aurais pas su exposer) nous avons décidé cette semaine de vous parler de nos Premières fois face à une galette des rois.

Sans-titre-copie-9-copie-1.jpg

Premier souvenir datant de mon enfance normande : la fête familiale autour du gateau présenté au dessert, tout doré et croquant et aussi cette habitude coutumière que je n'ai retrouvé nulle part : guetter l'instant où le roi désigné par la fève, dûment coiffé de la couronne de bristol doré, commence à soulever son verre pou scander tous en chœur : « LE ROI BOIT ! LE ROI BOIT... » jusqu'à ce que ce dernier éclate de rire et s'étrangle de la gorgée qu'il cherchait à avaler.

Je veux aussi vous parler d'une autre découverte, datant de mon arrivée à Marseille (il y a parfois plusieurs premières fois) et la découverte du Gateau des Rois, totalement ignoré jusqu'alors : une couronne de brioche parfumée à la fleur d'oranger, décorée somptueusement de fruits confits aussi brillants que ceux d'une véritable couronne royale, et renfermant, comme la galette normande, un petit personnage de faïence mais aussi une vraie fêve, la graine de légumineuse. On nous expliqua que c'était la fève qui désignait le roi, la miniature était quand à elle appelée le sujet et désignait celui qui devait servir le roi...

J'aime encore, bien des années après découvrir encore des coutumes nouvelles. Avez-vous de ces curiosités ?

 

 

 

 

 

Les rois mages  Edmond Rostand

Ils perdirent l'étoile, un soir ; pourquoi perd-on
L'étoile ? Pour l'avoir parfois trop regardée
Les deux rois blancs, étant des savants de Chaldée 
Tracèrent sur le sol des cercles au bâton

Il firent des calculs, grattèrent leur menton
Mais l'étoile avait fui, comme fuit une idée
Et ces hommes dont l'âme eut soif d'être guidée
Pleurèrent, en dressant des tentes de coton

Mais le pauvre Roi noir, méprisé des deux autres
Se dit "pensons aux soifs qui ne sont pas les nôtres,
Il faut donner quand même à boire aux animaux"

Et, tandis  qu'il tenait son seau d'eau par son anse
Dans l'humble rond de ciel ou buvaient les chameaux
Il vit l'Etoile d'or, qui dansait en silence. 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lilith 21/01/2013 21:24


Ce sont de belles traditions...!

Cathy 09/01/2013 10:59


Grâce à toi, je découvre "le roi boit" 

MHF 09/01/2013 08:41


C'est super bon aussi les couronnes de rois du sud...


Je n'en connais pas d'autres


Bonne journée

Présentation

  • : Luc Lambert
  • Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens