Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 15:16

Sans-titre-copie-9.jpg

Revoici la bannière bleue de nos premières fois. On est mercredi, et c'est avec plaisir que je me joins à MHF,  CathyEmiliaSandrine, Melina,  Clem, Cerysette, Lilith, entre autres,  pour ajouter une nouvelle petite déconne à nos échanges de souvenirs.

Un grand hourra de bienvenue à Kadel et Béatrice qui ont choisi de se joindre à nous cette semaine. Vive les nouvelles ! Au plaisir de lire leurs efforts de mémoire à l'occasion de nos prochains thèmes choisis.

Cette semaine, le sujet retenu est celui que j'ai proposé : 

La première fois où je me suis emmerdé au cinéma.

Alors là, excusez-moi, mais je me donne l'impression d'être un escroc. En effet, j'ai proposé de vous parler de cet ennui là alors qu'il ne me reste aucun souvenir de m'être jamais vraiment ennuyé dans une salle de cinéma avant une date très récente. Il faut croire que j'ai une nature à oublier ce qui est désagréable et, de fait, c'est plutôt une dernière fois que je vais vous raconter ! L'autre soir, ma princesse insiste pour que je l'accompagne voir un film qui lui semble être une bonne façon de passer une soirée agréable  en oubliant les vissicissitudes du climat... 

−« Allons voir Cloclo, ça nous changera les idées ! »

On ne peut pas dire que j'étais franchement emballé par cette idée, cependant, malgré l'effort surhumain de de mon imagination débordante (un peu comme mon estomac au dessus de ma ceinture) je ne trouvai aucune proposition pouvant rivaliser avec celle là. Nous nous sommes donc rendus dans la salle où se jouait le film, nous sommes installés confortablement et avons bénéficié des publicitésainsi que des bandes annonces des films à venir, chacune vantant les plaisirs délicieux qu'il procureraient à leurs acheteurs avant que la lumière s'éteigne complètement et que commence la séance du jour.

cloclo.JPG

Il est intéressant, ce film. Les performances des acteurs sont admirables, on croit retrouver les vrais protagonistes de l'histoire. L'effort de reconstitution de l'époque, rues, voitures du début des sixties, objets de l'époque semblant appartenir à une lointaine antiquité, est impressionnant. C'est étonnant de retrouver les téléphones bakélite, les magnétophones à bande, les mange-disques Teppaz et de se souvenir qu'on a vécu cette époque là (Cessez de ricaner, petites filles !) Bravo les régisseurs et les accessoiristes, vous faites un beau métier ! Ce qui m'a étonné, c'est que le seul objet qui n'ait pas changé, c'est la barrière anti manifestant. C'est toujours derrière les mêmes que les forces de l'ordre continuent à réfréner notre enthousiasme de foule hystérique, comme si nous n'avions pas échangé notre montre bracelet pour le dernier Ipod à la mode.

Une fois constaté cette évidence, excusez moi, 2h 28, surtout quand on sait déjà comment ça se termine, c'est vraiment trop long. Oui, il me semble vraiment que je ne m'étais encore jamais autant ennuyé au cinéma. Laissez moi donc croire que c'était une première fois !

nouveau-0158-.JPG


Cloclo


Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Je l'ai trouvé long aussi ce film mais il m'a amusé quand même !!!!
Répondre

Présentation

  • : Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens