Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 16:05

                                    Aujourd'hui c'est mercredi, le  jour où avec  ZetteMhfOrfeenixJoufflette,Cortisone, HadalalibellaJulien,
 Chris,
 Petit Scarabée , Cathy et Jean-Michel , Justine, et quelques autres, nous avons pris l'habitude de nous souvenir de nos premières fois et de nous les raconter. Et puis voilà que cette semaine, c'est moi qui ai proposé le thème : 
« La première fois où tu t'es cru(e) perdu(e) »
Ah ça, on peut dire que c'est une idée ! Qu'est-ce que je vais bien pouvoir trouver à vous raconter ? Je vous jure, il y a des fois où je me maudis... Pas vous ?

nouveau-0503.JPG

Je suis vraiment incapable de me souvenir d'un premier égarement. Il me semble que j'ai consacré mon existence à marcher juste à côté de mes souliers, peut-être pour assumer ma facette provocatrice, plutôt parce que je ne sais pas faire autrement.

Il me faut l'avouer, j'aime me perdre en me lançant comme ici dans un propos dont je ne maîtrise en rien le défilement, au risque de décourager mes éventuels lecteurs par des digressions insipides.

J'aime braver les interdits et je me souviens que le chemin de ma première école était beaucoup plus court en délaissant les méandres de la route ordinaire  pour s'engager, au passage à niveau, sur l'allée sablée longeant la voie ferrée qui rejoint le village en ligne droite.

J'aime quitter les itinéraires bien connus pour emprunter des sentiers mystérieux où l'on risque à chaque détour être confronté à l'inattendu.

J'aime m'engager dans des voies signalées comme  impasses, pour découvrir que le piéton où le cycliste que je suis alors  peut découvrir un passage au bout du cul-de-sac.

Je me souviens que, du temps où j'écrivais des poèmes, j'imaginais pouvoir les publier dans un recueil que j'aurais appelé Epars, déjà le goût du paradoxe.

Se perdre est un plaisir solitaire que je continue à pratiquer assidûment et dont la satisfaction n'égale guère que celle de se retrouver. Et lorsque je ne suis plus seul mais accompagné de mes petits enfants,  j'aime les emmener dans le bois où jamais nous ne nous perdons.

 

Epars

Je m'éparpille aux quatre coins
De destinées problématiques,
Garde mes goûts fantomatiques 
Et je m'égare de loin en loin.

Je divague le long de voies
Qui sont peut-être mal famées 
Mais que je choisis animées 
De présences qui me choient.

Si je m'égare bien souvent
Ne m'en tenez pas trop rigueur :
N'en serai pire ni meilleur,
Tout ces mots ne sont que du vent ! 


http://envladesphotos.blog.lemonde.fr/files/dscf4378_2.JPG

 


Partager cet article
Repost0

commentaires

L

C'est bon de se perdre, surtout vu comme cela! 


Merci de m'avoir déroutée!
Répondre
M

Oh c'est super joli...


Ce qu'il y a de bien quand on se perd, c'est de se retrouver ;)


Merci pour le sujet...
Répondre
C

Oh mais quel joli poème !
Répondre

Présentation

  • : Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens