Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 17:29

Sans titre-copie-9 http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSMpzT9A_jeYMdYNFkEOxktZvaWWhHv0rrMEFGEYuwaZEehwkKW

Les mercredis se suivent et l'on s'amuse toujours avec

ZetteMHFOrfeenixJouffletteCortisone,

HadalalibellaJulienChris, Sledge et Sunday    sans oublier Petit Scarabée, le dernier arrivé dans le groupeà évoquer des premières  fois du mercredi diverses et variées. Cette semaine il convient de se souvenir de la première fois où l'on a manifesté. Ce n'était pas hier matin, je vous l'assure ! (non, je ne manifestais pas déjà le 1er mai 1919 comme voudrait le faire croire l'illustration ci dessus)

Je n'ai pas de souvenir d'une première fois ou d'une anecdote particulière qui pourrait vous faire sourire, mais je me souviens avoir beaucoup manifesté du temps ou j'arrivais en région parisienne –ne riez pas— il y a déjà plus de quarante ans ! J'allais toujours seul aux manifestations et c'était chaque fois le même émerveillement de me retrouver unique dans cette multitude qui emplissait la place (était-ce la Bastille ou bien la Nation  ?) avant de parcourir les boulevards vers la destination prévue (était-ce la Nation ou bien la Bastille ?) Etant seul, je naviguais de groupe en groupe, admirant les banderoles des uns et des autres, écoutant les slogans sans jamais les reprendre, parcourant le cortège en tous sens, ne sachant pas régler mon pas sur celui, trop lent à mon goût, de ceux qui respectent cette institution qu'est la manifestation de rue. A m'en souvenir maintenant, je pense avoir dû surprendre, étonner voire importuner ceux qui me voyaient passer et repasser dans leurs rangs. J'en arrive à imaginer qu'ils ont pu suspecter que j'étais un policier en civil, un membre des RG chargé de les surveiller ou de les compter, mais je n'ai pourtant  jamais ressenti de rejet ou d'agressivité de la part de ceux que je croisais alors...

Je me souviens aussi avoir ressenti de la crainte et une certaine fascination devant les drapeaux noirs des petits groupes anarchistes qui se joignaient à chacune de ces manifestation. Ils laissaient augurer des débordement violents pouvant apeurer les riverains, mais il me semble qu'il y avait beaucoup moins de casse ou de pillage autour de ces attroupements protestataires que ce que l'on nous montre aujourd'hui. Il se peut que les temps d'alors aient été plus paisibles. Il se peut aussi qu'on monte en épingles des faits mineurs pour mieux nous faire peur.

Tiens, en parallèle à ces réflexion lunatiques, je veux vous faire partager une lecture que j'apprécie, moi qui ait la chance de bénéficier d'une retraite : Travailler moins pour rêver plus

Travailler-moins--JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


L'art de la manifestation, tout un art !


J'ai un peu tout testé, et il y a tellement de façon différente de se manifester...



Répondre
Z


C'est vrai que le principe de la manifestation, c'est l'effet de groupe, de réunion, comme en parle Lilith alors forcément, tu as dû... surprendre!



Répondre
J


Alors, au final, anarchiste ou pas ?



Répondre
P


La question est ardue, mais je crois bien que oui : ni dieu ni maître



J


Hey en fait tu allais aux manif comme tu allais au musée, un peu ! Non ?


Mais je confirme, tes va-et-vients devaient paraître bien suspects !



Répondre
L


Papiluc la taupe!!!! :p



Répondre

Présentation

  • : Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens