Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 08:00

La question est directe. C'est Virginie B qui nous la pose, dans le cadre de son nouveau Défi photo !

Quelle indiscrétion ! Jusqu'où supporterons nous cette curiosité indécente visant toutes les facettes de notre vie privée ?

  • 10 novembre : tu te nourris ;
  • 17 novembre : tu te cultives ;
  • 24 novembre : tu te laves.

Que s'abattra-t'il sur nos épaules le 1er décembre ?

Heureusement mon petit canard est là pour me rassurer !

nouveau-0041.JPG


Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 10:49

Jean (Claude) François Copé
LE MAL ELU



J'ai besoin qu'on m'aime,
Mais personne ne comprend
Ce que j'espère et que j'attends.
Qui pourrait me dire qui je suis?
Et j'ai bien peur
Toute ma vie d'être incompris
Car aujourd'hui je me sens mal élu,

Je suis le mal élu.
Les gens me connaissent tel que je veux me montrer.
Mais ont-ils chercher à savoir d'où me viennent mes joies?
Et pourquoi ce désespoir caché au fond de moi.

Si les apparences sont quelquefois contre moi,
Je ne suis pas ce que l'on croit.
Contre l'aventure de chaque jour,
J'échangerais demain la joie d'un grand parti.
Mais je suis là comme avant mal élu,

Je suis le mal élu.
 .../...

 

 Que mes lecteurs habituels veuillent bien me pardonner cette petite facilité !

 

 

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 08:00

Nouveau mercredi nouvelle première fois. Cette semaine, jai eu envie de relayer, en toute innocence, la demande que nous avait transmise Virginie B de parler de souhaits de départ et d'hôtel, et voilà que ça invite les 32 membres du groupe (par exemple MHF,  Cathy,   Sandrine,  MelinaClem,  Cerysette,   Lilith,  Kadel et Béatrice) à nous raconter leur première nuit d'hôtel.

Après longue réflexion, j'ai choisi de vous confier une anecdote sans précédent, à l'origine de toutes les premières fois qui me concernent : ma petite maman, qui n'avait pourtant pas coutume à parler gaudrioles, avait coutûme de dire que j'avais sans doute été conçu dans un hôtel près de la gare Montparnasse, une nuit où, mon papa et elle, attendaient le train qui devait les mener à Armenonville où ils résidaient les tous premier mois de leur mariage, début 1946.

Vous conviendrez que je ne pouvais rien trouver d'antérieur à cette première fois là !

http://www.perche-gouet.net/histoire/photos/communes/28011-00/12311.jpg

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 08:00

Ah ! je continue de jubiler, Virginie B. a relancé depuis la semaine dernière son Défi photo !.

Cette semaine, elle nous interroge sur nos lectures :

Montre moi ce que tu auras lu cette semaine ?

nouveau-0038-.JPG

Je ne lis pas que ça, mais je n'ai pas encore fini ma quête. Tiens, ça me fait penser que je n'ai pas encore lu  Don Quichotte, il va falloir que je m'y mette un de ces jours.

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 18:00

nouveau-0027.JPGet il y a des fleurs en hiver.

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 16:33

Il y a toujours une première fois et cette semaine Cathy nous invite à rassembler nos souvenirs de sortie scolaire.  Oh ! que c'est loin...

Sans-titre-copie-9.jpg

Je n'ai vraiment aucun souvenir de sortie scolaire en primaire. Je vous ai déjà raconté que ma scolarité a été un peu particulière et j'en ai de nombreux souvenirs, mais pas de sortie. Peut-être n'était-ce pas encore de mise dans les années 50 (eh oui, je suis un vieux crouton !) toujours est-il que le premier souvenir de sortie avec la classe date de ma quatrième, à mon arrivée à Marseille dans le Lycée pilote mixte dont je vous ai aussi déjà parlé.

13 ans, 14 peut-être, pour la première fois dans une école mixte et la prof de Français choisit de nous emmener un beau jour visiter Nîmes et sa Maison Carrée. Nous voici donc partis, un petite trentaine sans doute, autant de garçons que de filles à peu de choses près, à la découverte des vestiges gallo-romains quand nous sommes brutalement ramenés à la réalité de l'époque contemporaine par l'irruption d'un groupe bruyant et excité venant de sortir du « Conseil de Révision », c'est à dire l'instance qui déterminait, du temps du service militaire obligatoire pour les garçons,  l' aptitude à accomplir cette formalité. Nous nous sommes donc retrouvés submergés par de jeunes hommes sans doute bien émêchés qui tentaient d'embrasser toutes toutes les filles en hurlant « Bons pour l'armée, bons pour les filles ». Je me souviens des paroles qui se voulaient rassurantes de la prof nous expliquant qu'il s'agissait d'un folklore certes désagréable pour nous mais somme toute relativement innocent ainsi que de mon désappointement de ne rien pouvoir faire pour protéger mes petites camarades, d'autant que certaines d'entre elles semblaient être contentes de l'intérêt paillard qui leur était manifesté...

J'aurais voulu être le vaillant chevalier défendant l'honneur de sa dame, et je n'étais qu'un piètre paltoquet incapable d'intervenir dans une situation le dépassant.

Ah ! merci Cathy de raviver le souvenir de ce traumatisme !

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 00:19

Un jour je prendrai la mernouveau-0604.JPG

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 23:58

Chat d'automne

nouveau-0024-.JPG

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 08:00

C'est une phrase que j'ai souvent entendu dans mon enfance et mon adolescence, insatiable que  j'étais... J'en aurais toujours voulu plus, je restais avide de découvrir de nouvelles saveurs, d'encourir de nouvelles indigestions.

Devenu vieux, et la maladie m'obligeant à plus encore de modération que celle qu'exigeaient de moi mes parents, soucieux de sauvegarder mon apparence physique et de ne pas léser mes six frères et ma soeur qui avaient bien le droit de manger eux aussi, j'ai encore parfois des bouffées de boulimie.

Pourquoi vous raconter tout ça ? Simplement pour vous parler d'un autre manque ressenti, d'une exquise gourmandise dont je me suis senti privé ces derniers temps : les défis photo de Virginie B qui me ravissaient une semaine tous les mois et qui reviennent enfin sous une forme nouvelle : le samedi, présenter Cette photo ne parle qu'à moi (défi photo inside) sur le thème choisi par la maîtresse du jeu, cette semaine : "Un plat (sucré ou salé) de ta semaine".

Déjà, du temps des défis mensuels, je prenais un malin plaisir à détourner parfois la consigne aimablement proposée pour raconter quelque chose légèrement en décalage. Je ne vois pas pourquoi j'agirais différemment aujourd'hui. Ça fait bien longtemps que je n'ai pas photographié quelque belle assiette ou autre plat succulent. Depuis lundi, date à laquelle Virginie nous a invité à participer, rien de particulier sur ma table qui ait pu susciter la photo qui ne parle qu'à moi et pourtant l'envie de participer persistait.

Je me suis donc mis à rechercher les images qui pourraient correspondre et je n'ai pas eu à aller bien loin pour trouver celle qui me parle, justement, même si elle n'est pas cuisinée, elle est quand même alimentaire. Samedi, nous étions chez ma fille, en compagnie de ses beaux parents pour fêter les 5 ans de notre petite fille. Je ne vous raconte pas le festin ni le gâteau qui auraient pu provoquer une appétissante photo mais je vous présente la seule image alimentaire que j'ai réalisé ce jour là. nouveau-0008-.JPG

Ça ne vous donne pas faim ? Vive l'automne et ses fruits !



Partager cet article
Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 08:00

Pour cette semaine c'est Lilith Lo qui a choisi de nous emmener dans nos souvenirs de forêts et de champignons pour nos Premières FoisSans-titre-copie-1-copie-1 alors je vais la jouer à la paresseuse et elle  sera la seule que je citerai aujourd'hui.

Oh ! la forêt, c'est vraiment quelque chose qui compte pour moi, avec ses odeurs, ses splendeurs, ses frayeurs. accessoirement ses champignons, les mines de conspirateurs de ceux qui prétendent connaître le plus fameux coin à girolles qui soit, la mine de cèpes bolets que tous les autres ignorent...

Curieusement, alors que mon enfance s'est déroulée tout près de la forêt de Conches, ce n'est pas dans les bois que je suis allé chercher mes premiers souvenirs champignonniers mais encore plus près de la maison que nous habitions, dans les prés l'entourant où j'accompagnais tout petit maman à la cueillette des champignons de rosée qui poussaient au pied des pommiers à cidre dès la première averse. Ah ! merci Lilith et toute la joyeuse bande que je ne cite pas ici de raviver ainsi les souvenirs de cette enfance disparue à jamais !

DSCF1304.JPG



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens