Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 08:00

higelin.jpg

Y'a eu du débat cette semaine,  avec ZetteMhfOrfeenixJoufflette,
Cortisone, HadalalibellaJulienChrisPetit Scarabée , Cathy et Jean-Michel  pour se déterminer sur une nouvelle « Première Fois du Mercredi »

De quoi pourrons nous parler pour ébahir un peu plus la cohorte de nos lecteurs impatients ? Au huitième tour de table, par résignation sans doute, nous nous sommes arrêtés à nous exprimer sur notre premier fanatisme : 
 

« C'était qui pour toi, ta première idole ? »

Je dois vous dire que je n'étais pas emballé par ce choix. Je n'ai pas l'impression, par goût ou par éducation, d'être enclin à idolâtrer. Ça n'empêche pas qu'on aime... Mais si je me mets à vous parler de mes amours chanteuses, on va s'apercevoir du fossé de générations qui nous sépare !

Est-ce que je vais évoquer Serge Reggiani, le premier que je suis allé voir sur scène, dans les années 60 du siècle dernier, au Théâtre du Gymnase de Marseille ?  Barbara, que j'ai vu sur la même scène et dont je crois bien me souvenir qu'elle était celle qui chantait le tout premier disque que je me sois acheté : Barbara chante Brel, un microsillon 25cm (eh oui, ça existait à cette époque), ou bien encore Brassens et Devos qui se produisaient aussi au Gymnase, ensemble dans la même soirée ? C'est des souvenirs, vous ne pouvez même pas imaginer, les jeunes !

Eh oui, je me résignais à me présenter devant vous comme un fan de chanteurs morts ! On ne le changera pas, l'ancètre, il est irrécupérable...

Et puis voilà que m'est revenu que j'étais un vrai fan, comme un adolescent de 15 ans, et d'un chanteur bien vivant : Jacques Higelin, un jeune homme de mon âge, qui m'aide à vieillir avec des formules adaptées : « Faut aller vite dans la vie, car on est vite décédé »

Hier soir chez ma fille (on ne peut pas faire plus régressif) je me suis plongé dans  Higelin en Cavale 

de Clémentine Deroudille et de Laurence Leblanc

Ed. Textuel, 2008 Livre-disque 192 pages 240 x 260 mm Relié avec marquage en relief 170 reproductions couleur ISBN 978-2-84597-315-2 ces images en sont tirées                DSCF0060DSCF0057DSCF0063.JPG

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 23:23

Sans-titre-copie-9.jpg

Rentré la nuit déjà tombée, je découvre que ZetteMhfOrfeenixJoufflette,CortisoneHadalalibellaJulienChrisPetit Scarabée , Cathy et Jean Michel, les joyeux amis de nos premières fois du mercredi ont décidé en mon absence de parler aujourd'hui de notre première bécane. Comment que tu as commencé à faire de l'informatique ?

 

1984, c'était mode d'avoir chez soi une de ces premieres petites machines à traîter l'information, on ne parlait pas encore de Personal Computer...

Je me suis fait offrir pour Noël un TO7 70. On ne parlait pas d'internet. Pas de souris, le pointeur était un crayon optique qui rechttp://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRO9XtfkQjgcEKUixPc1jBxrVEqd0PdLgQeo2DiuFDxt8xAmNSeonnaissait le point de l'écran qu'on avait choisi. Les programmes (logiciels) se chargeaient à partir de cartouches, si je me souviens bien. Les sauvegardes (textes, dessins, programmes en langage Basic, etc.) se faisaient sur bande magnétique, à l'aide d'un lecteur enregistreur de cassettes comparables aux cassettes audio sur les quelles on enregistrait alors les chansons à la mode (mais les plus jeunes d'entre nous ne connaissent pas ces antiquités). Faute de place plus adéquate, j'avais installlé cette machine dans la chambre de mon fils quihttp://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR0n8swyYRl67IwQ8URSjEs0rX8cuZN3of8ubIlEiQ6nVg_b_PBUg avait alors 11 ans, et j'ai passé des nuits à découvrir l'engin et surtout à jouer avec lui sans pourtant, je l'espère, trop perturber son sommeil !

J'ai l'impression d'avoir fait un petit tour dans la préhistoire avec ce thème de de cette semaine. Et vous, vos premières machines sont elles aussi obsolètes que le mienne ?

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 08:00

Sans-titre-copie-9.jpg

Cette semaine on vous cause d'accident pour notre nouvelle Première Fois du Mercredi. NOUS, souvenez vous, c'est Zette, Mhf, Orfeenix, Joufflette, Cortisone, Hadalalibella, Julien, Chris, Petit Scarabée et deux nouveaux que l'on accueille avec joie : Cathy et Jean Michel. 

Capturer-copie-14.JPGLe premier accident de circulation dont je me souvienne, je l'ai déjà raconté ici, dans le cadre de nos premières fois : il correspond aussi aux premieres vacances en famille !

Je ne vais pas revenir sur cet épisode somme toute bénin mais plutôt vous raconter celui qui s'est produit l'année de mes 20 ans et qui a eu une toute autre influence sur le reste de ma vie... Si celui-ci n'était pas survenu, mon destin aurait assurément été très différent, sans doute plus classique. La probabilité que je raconte ici mes petites déconnes aurait été nulle !

Voici les faits : été 1966, après une scolarité de bric et de broc dont j'ai déjà parlé, je me présentais pour la deuxième fois au bac Math-Élèm. La première fois  ça n'avait pas fonctionné, assurément parce que je n'avais pas fourni le travail nécessaire. La seconde année, je n'ai sans doute pas beaucoup plus travaillé, ma paresse ne date pas d'hier, mais en reprenant le même programme, on en retient nécessairement un  peu plus ! 


Dans quelle aventure me suis je lancé ? voilà que j'entreprends de vous raconter des épisodes dont je n'ai aucun souvenir, que je ne connais que par ce que l'on m'a raconté ensuite. Thème pour une prochaine semaine « ma première amnésie »


Revenons à nos moutons. Juin 1966, j'échoue à nouveau à obtenir le parchemin à la première session. Je repasse donc les épreuves en septembre et j'obtiens des notes tout à fait honorables à l'écrit : plus de 12/20 en moyenne. Il ne me reste plus qu'à réussir l'épreuve de l'oral, obligatoire cette année là, pour avoir enfin le diplôme tant convoité. Ce ne devait être qu'une formalité : je me démerdais plutôt bien à l'oral à cette époque là. 

26 septembre, je rentre dans la nhttp://solexin.free.fr/vsi/vsi53/code1.jpgouvelle maison de mes parents, monté sur le VéloSolex que m'avait prêté mon copain et ancien voisin Louis qui m'accompagnait sur une Mobylette bleue. Au moment de quitter la route principale pour nous engager sur la gauche sur le chemin de la maison, je suis renversé par une voiture fais un beau vol plané (on m'a raconté) et attrape une jolie fracture du crâne, un trait oblique du plus bel  effet sur la paroi occipitale de ma jolie petite tête d'étourneau.

Coma vigile, hospitalisation. Je n'ai absolument aucun souvenir de cette période avant de me retrouver, le jour de mon anniversaire, soit près de deux mois après l'accident, en peignoir dans la chambre de mes parents. Ça faisait bien longtemps que les oraux étaient terminés et je n'ai jamais en mon bac.


Partager cet article
Repost0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 16:26

 


 

Sans oublier pourtant que  http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTFoChx-sHfijnS2TkrTFOSM8q6Z66IkuZLvz6GW_YFAxxHL7cV http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRLmI7BQ-fpAkIFl5aEifSHnWsOMhbwez0ZgV2UhjgeC9xmgdx6ZA

 

Si vous trouvez ça drôle, n'hésitez pas à le dire dans les commentaires (si vous trouvez ça très con aussi, d'ailleurs !)

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 15:13
Capturer-copie-13.JPGLaurel-et-Hardy.jpg

C'est moi Merkel

C'est toi Kozy

Je n’suis pas grosse et toi t’es petit

C'est toi Merkel

C'est moi Kozy

Et nous sommes de bons amis

 

Quand un y va, l'autre le suit

Toujours ensemble, toujours unis

On se dispute mais qu'est-ce qu'on rit

Nous sommes Merkel et Kozy

 

Quand je fais une grosse bêtise je me mets vite à pleurer

(parce que j'ai peur de me faire disputer)

Quand tu fais une grosse bêtise, je me mets vite à crier

Mais je t'ai vite pardonné, je ne suis pas rancunier

 

refrain

 

- Shakespeare

- Lamartine

- Qu'est ce qui sort de la cheminée?

- Le père Noël?

- Idiot ! C'est la fumée!

 

refrain

 

Lorsque j'ai une bonne idée je suis toujours contrarié

Tu ne veux pas m'écouter tu es buté

Lorsque t'as une bonne idée je suis toujours très inquiet

Si je te laisse la réaliser dans quel pétrin tu nous mets

 

refrain

 

- tu nous a encore mis dans un joli pétrin

- mais c'est pas ma faute…

 

refrain

 

reprise du premier couplet

 

refrain

Auteur(s) : Christian Dura , Franklin Loufrani (légèrement modifié par Papiluc) 
Compositeur(s) : Jerry Livingston , Lenny Adelson 

Chanson en rapport avec : Merkel et Kozy

Capturer2-copie-1.JPG

 

 

 



 

 

 
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 23:53

Tiens, personne n'a pensé à ça :

 

 


Il me semble que ça correspond bien au thème.

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 08:00

 

Sans titre-copie-9http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR1drc6Ie0raiCHyY2kHCg6eA3zjucJvKX-W_LZ322YOQak_Cw_

Croyez vous au mois de novembre ?

Qu'est ce qui nous permet de penser que ce n'est pas une invention, un pur fantasme, un artifice destiné à nous faire oublier que le temps passe bien vite...

Ce mercredi, nous sommes le 2 novembre, et les joyeux amis des Premières Fois −  ZetteMHFOrfeenixJouffletteCortisone,HadalalibellaJulienChris,

 SledgeSunday   et  Petit Scarabée − se sont mis dans la tête de parler de leur premier mariage ! Non, pas la première fois où ils se sont mariés, pour certains ce n'est pas encore arrivé, mais la première fois où l'on a été invités à partager une liesse matrimoniale... (c'est le Petit Scarabée  qui nous a soufflé l'idée)

 Alors on fait fonctionner la machine à souvenirs. Il faut dire que ça remonte à loin cette première invitation, et puis d'abord, quand on est enfant, ce n'est pas nous qui sommes invités, c'est la famille. On ne reçoit pas de carton d'invitation, ce sont les parents qui reçoivent une belle enveloppe adressée à Monsieur et Madame Quimimporte et leurs enfants. Dans l'enveloppe il y a le faire part qui nous annonce que notre cousine Cestelle se marie avec Monsieur Cestlui, et puis un plus petit carton qui précise que Madame Lamaman recevra après la cérémonie, RSVP avant trop tard.

Alors là quand on reçoit ça pour la première fois, c'est la révolution ! Il faut qu'on y aille, on l'aime tant, on a de si bons souvenirs avec la petite Cestelle ! Mais alors, que c'est compliqué ! on n'a rien à se mettre, et puis pour aller là bas, ça va faire des frais ! Comme si on avait besoin de ça. C'est bien ton frère, ça. Il a toujours voulu nous épater avec tous ses tralalas...

Résultat grâce à ce mariage, j'ai eu mon premier costume neuf ! Jusque là j'étais toujours habillé avec les vêtements que des cousins qui avaient grandi nous avaient donné, à nous qui étions un peu les pauvres de la famille. (Eh oui, j'ai en une enfance miséreuse, mais combien heureuse pourtant ! Je vous raconterai ça un de ces jours) Vous imaginez la fierté du jeune costumé, mais ce dont vous ne vous doutez pas, c'est que ce fut aussi l'expérience q'une première frustration d'aîné : le même jour où j'avais enfin mon costume de grand, mes deux premiers  frères, qui étaient encore les petits ( respectivement 4 ans et 6 ans de moins que moi) ont eu aussi à cette occasion leur premier costume neuf !

Il n'empêche, c'est un beau souvenir, le mariage de Cestelle !

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 08:43

Sans titre-copie-9  


Comment ça se fait qu'on soit accros  comme ça  aux forums, salons, réseaux sociaux en tous genres,  ZetteMHFOrfeenixJouffletteCortisone,HadalalibellaJulienChris,
 SledgeSunday,    Petit Scarabée et moi.  Il a bien fallu une première fois.
Celle ci remonte à loin , je vais vous raconter, prenez place autour de la cheminée pendant que je rajoute une bûche et que je tisonne un peu les braises.
Capturer-copie-10.JPG

Ma première fois, première participation à un chat, eh bien c'était déjà Blog-It Express.Il me semble qu'à l'époque ça s'appelait « Post-It » mais la société 3M a dû  faire valoir son antériorité sur la marque. Je l'avais découvert à la lecture du « Bourriquenews » dont j'appréciais la lecture, mais qui se fait trop rare depuis un moment. Ce qui me plaisait dans ce lieu était la convivialité que j'y découvrais, le compteur de visites plus chaleureux que ceux que je connaissais alors. Rapidement je suis allé voir ce qui se passait au salon. À l'époque les interlocuteurs dont je me souviens sont un certain « P'titbonbon » dont j'ai perdu lCapturer-.JPGa trace, le créateur Damdam éleveur de boulets de la blogosphère, Zette déjà, qui donnait de bons conseils pour apprivoiser le site (je pensais alors que Damien et elle étaient en couple et avaient inventé de concept) , {Domino} qui est toujours là sous les traits du Petit Scarabée  et d'autres encore. Je suis longtemps resté spectateur muet (au balcon dirait Tarmine) avant de me risque à lancer quelque vanne, en craignat toujours de passer pour un importun. Je reste fidèle à ce lieu, même si ma petite fille cherche parfois à me détourner en m'inscrivant à quelque autre lieu de chat. En quelque sorte, je me sens bien par ici. Et vous ?

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 22:51

DSCF9715.JPG

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 22:53

Sans titre-copie-9http://ts1.mm.bing.net/images/thumbnail.aspx?q=1264392220520&id=ec275287bcad184e5e1594b810a5008d&url=http%3a%2f%2fwww.teteamodeler.com%2fboiteaoutils%2fimage%2fcoloriage7%2ftrain2.jpg


Avec ZetteMHFOrfeenixJouffletteCortisone,Hadalalibella et Julienpour notre première fois du mercredi, nous avons choisi cette semaine de vous parler de nos premiers pas dans la vie sans les parents.

Septembre 1960 départ de Nantes pour Marseille. Je n'ai pas encore 1Photo959VapeurNtel-B--copie-1.jpg4 ans et je suis inscrit en 4ème au Lycée Marseilleveyre. Pas question de rater la rentrée, mais la famille − papa, maman, ma soeur et les cinq  frères déjà nés− ne me rejoindra que plus tard. On me met donc dans le train, il y avait à l'époque une liaison entre les deux villes par train à vapeur, et je me retrouve dans un compartiment de 2ème  classe, huit places assises se faisant face sur deux banquettes inconfortables. Mes compagnons de voyageCapturer-copie-9.JPG étaient des religieuses.  Eh oui, dans ce temps là, lorsqu'on croisait des femmes voilées, ce n'était pas de musulmanes voulant afficher leur foi, mais des religieuses catholiques qu'on appelait respectueusement bonnes soeurs.

Vous vous doutez que le voyage fut long, avant de retrouver à la gare Saint Charles les cousins qui m'accueillaient. Ce qui devait arriver aLa-Vie-dans-les-communautes-religieuses-CLAUDE-GRAVEL-235x.jpgrriva, je me suis endormi et je vous laisse imaginer le désarroi du jeune adolescent prépubère que j'étais alors losque je me suis réveillé la tête tendrement abandonnée sur l'épaule de ma voisine qui  ressemblait sans doute à celles ci. 

Image trouvée chez Suzane Aubry Les Mordus d'Histoire  

http://www.fanette.ca/?p=1096

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens