Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 11:07

Sans titre-copie-1

Pour la première fois, retournez à la case dimanche
DSCF8789.JPG
Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 00:23

 

 

Dimanche, nos petites filles

étaient à la maison !

Partager cet article
Repost0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 09:54
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 08:00

 

Deuxième défi croqueurs de mots pour 2012, et c'est Pascale elle même, le Capitaine, qui s'empare de la barre et qui veut qu'on parle de nous.

Est-ce simplement la flemme (composante essentielle de ma personnalité), mon versant anarchiste (ni dieu ni capitaine) ou bien l'émotion que suscite en moi la date d'aujourd'hui (41 ans de mariage), toujours est il que j'ai failli à mon désir de relever le défi, j'ai trop laissé filer le temps et en guise de description je vous propose une triste ballade improvisée en vitesse sur le thème.

A L'ABORDAGE ! .....DÉFI N°73

le-defi

 

Défi n°73 " Autoportrait "

 ( METTRE EN TITRE DE VOTRE ARTICLE POUR LA LISIBILITE)

 

Ecrivez votre autoportrait actuel (physique et moral)

  dans un  lieu qui vous ressemble

comme si l'on "vous" observait de l'extérieur ou

comme si vous "vous" rencontriez pour la première fois..

Donnez nous envie de "vous" connaitre plus avant ou pas ?

vous pouvez employer

l'auto-sastisfaction, l'auto-dérision, l'auto-critique, l'auto-défense,

l'auto-cuiseur, ou l'autoroute...

 

Vous écrirez un texte sous la forme qui vous plaira

 

A vos pinceaux en poils ou en plumes  !!

 

Postez votre texte pour

 Lundi 23 Janvier à 8 heures


 

Homme qui laisse passer le temps

 

Le long d’une allée empierrée

Voyez celui qui maintenant

Ecoute toute la journée

Des oiseaux l’agréable chant

En imitant les jeux d’enfants

Qu’il pratiquait dans ces années

Hélas, ce que l’âge est méchant

Pour qui laisse passer le temps !

 

Découvre, silhouette ombrée,

Celui-ci et, en l'appelant

Permets-lui donc qu'à l'apogée

De son âge, en décrivant

Son corps usé, trop mal portant

Pour te séduire, ô bien aimée

Il laisse encor passer le temps

 

Et tout autour la maisonnée

Où l'on s'agite encore autant

Montre toujours bien habillée

Son apparence lui qui pourtant

Rêve d'un lac ou d'un étang

Barque où l'amie est emmenée

Dans le courant d'air s'envolant

Sans qui laisser passer le temps

 

ENVOI          

Lectrice ne sois abusée

Par  ballade griffonnée

Nonchalante en un instant

Par qui laissa passer le temps

 

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 14:58

 

Au Nigeria, "le sentiment de peur est omniprésent"

LEMONDE.FR avec AFP | 10.01.12 | 10h12   •  Mis à jour le 10.01.12 | 19h36

 

Des manifestants brûlent des pneus à Lagos, mardi 10 janvier.

Des manifestants brûlent des pneus à Lagos, mardi 10 janvier. AP/Sunday Alamba

 

Grenades lacrymogènes et tirs en l'air de la police, mardi 10 janvier, à Bauchi, dans le nord du Nigeria : le pays est entré dans le deuxième jour d'une grève générale pour protester contre la hausse du prix des carburants, alors que les menaces de guerre civile entre communautés chrétienne et musulmane se multiplient.

Depuis lundi, au moins onze personnes ont été tuées : cinq dans la ville de Benin City, dans le sud du pays – où les chrétiens sont majoritaires – et où des assaillants ont également incendié partiellement une mosquée. Six autres personnes ont été tuées dans la ville de Potiskum, dans le Nord, qui est régulièrement la cible des attaques du groupe islamiste de Boko Haram. De plus, près de dix mille personnes ont fui le sud du pays en raison de ces violences.

>> Lire l'éditorial du Monde du 9 janvier : "Le Nigeria et la menace d'une guerre civile"

 

Mardi, de nombreux commerces étaient fermés dans les grandes villes du pays, le plus peuplé d'Afrique avec 160 millions d'habitants et principal producteur de pétrole du continent. La circulation automobile y était faible, les quelques taxis en activité avaient accroché des branchages sur leur capot pour signifier leur solidarité avec les manifestants. Dans Lagos, la capitale économique, une marche était prévue, mais en milieu de matinée seule une centaine de personnes s'étaient rassemblées.

Avant hier, en réfléchissant au sujet de notre "Première fois de Bolg-It Express" je lisais mon quotifien en ligne préféré et je me disais qu'il est bien dérisoire de raconter nos peurs anodines de petits privilégiés quand tant d'autres ont de vraies raisons de craindre, de vraies terreurs à affronter.

J'avais aussi dans l'oreille les mots de Jean Cocteau  rappelant que nous ne craignons jamais que notre disparition, laquelle est inéluctable, il ne sert donc à rien de la redouter... Elle n'est rien qu'anecdote cette crainte là, puisque d'autres que nous connaissons, aimons, que d'autres que nous ignorons, méprisons, demeureront pour connaître de nouvelles peurs...


Capturer-copie-2.JPG

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 08:00

le-defi

Défi N° 72 :Cette semaine, c’est Fanfan http://fdata.over-blog.net/2/32/49/05/avatar-blog-1066427911-tmpphpFUD7aN.gif qui manie l’aviron de la barque des Croqueurs de Mots. Voici la consigne qu’elle nous donne :

Voici le défi que je vous propose :  

Vous écrivez une lettre d'amour délirante ou romantique, ou les deux à la fois, à votre boucher(e), votre boulanger(e), à votre curé (sans "e"), à votre facteur (trice), votre crémier(e), et que sais-je encore ....à qui vous voulez ...

 

Dans cette lettre (pas trop longue), vous introduisez 14 mots (dans l'ordre, de préférence) d'une chanson que vous connaissez tous :

" Ne me quitte pas " ; voici les mots : 

 Oublier- s'enfuit- malentendus- cœur - couvrir- domaine -amour - mort - feu- blé- rouge -ombre- chien- quitte .

Vous le publierez lundi 9 janvier  à 8 heures (programmez-le)  ou plus tard. 

Voyons comment je saurai la détourner !

 

 

 

Ma chère, ma douce, ma tendre amie,

On m’a dit (vous savez qui) que vous attendiez de moi ce jour une lettre enflammée. Il faut (vous le savez) oublier cette prétention. Mon inspiration est comme l’enfant qui s’enfuit dès l’instant où l’on le sollicite et il faut qu’il n’y ait plus de malentendus entre nous, je ne suis pas littérateur. En se référant à mes écrits on constate aisément que mon cœur  ne sait montrer ses sentiments, qu’il est inutile d’espérer me voir couvrir une feuille de papier  de mots précieux pour séduire mon amante. En ce domaine je montre mon absolue nullité et vous demande, mon amour, de ne pas insister. Sachez que c’est la mort dans l’âme que j’ai jeté au feu mille brouillons de lettres avec lesquelles  j’imaginais pouvoir séduire quelque adolescente aux cheveux de blé mûr, du temps où j’avais encore la prétention de savoir écrire (quel orgueil, j’ai aujourd’hui le rouge au front à évoquer ce souvenir !)

Le crépuscule allonge l’ombre du séquoia au pied duquel nous avions coutume de nous retrouver, et c’est entre chien et loup que je quitte ce lieu où je vous avouais naguère les sentiments que je ne saurais  jamais exprimer par écrit !

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 00:56

C'est quoi ce mois qui fait penser à novembre ?

nouveau-0108.JPGhttp://photosenblog.over-blog.com/article-rien-a-janvier-96426522.html

 

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 22:46

Capturer-.JPG

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 11:04

http://www.restosducoeur.org/sites/all/themes/restocoeur/images/logo.gif

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 08:00

 

Hey ! Cette semaine pour le 71, c'est Poésienne qui s'y colle :

Défi n°71   "Un visiteur venu des étoiles "

 (METTRE EN TITRE DE VOTRE ARTICLE POUR LA LISIBILITE)

 

le-defi

 

    CONSIGNE PROPOSEE

Habitant des étoiles, vous débarquez sur terre après un long voyage pour observer les êtres humains, livrez nous en trente à cinquante lignes vos premières impressions. 


PAR LE BLOG EMETTEUR : poesienne.over-blog.com

Postez votre texte pour

 Lundi 26 Décembre à 8 heures

(programmez)

  COMMUNAUTE CROQUEURS DE MOTS

Comme je n'avais rien à faire en cette fin d'année stellaire, j'ai décidé d'aller visiter cette petite planête dont les anciens disent qu'elle est propice à la vie et qu'elle mériterait qu'on l'aide. On peut dire que je n'ai pas été déçu du voyage. Mon observation a confirmé tout ce qu'avaient auguré les spécialistes de notre monde lorsqu'ils on entrepris de me faire renoncer à cette aventure :

« les Terriens  sont si différents les uns des autres, ils n’ont pas la même langue, ils n’ont pas la même religion, ils n’ont pas les mêmes coutumes, ils n’ont pas la même culture, ils n’ont pas la même histoire et  pourtant  ils se reconnaissent les uns les autres comme des Terriens. Là réside le premier mystère de la terre »
« 
La Terre a sa part de responsabilité dans son propre malheur. On s’est entretué sur la Terre au moins autant que dans les galaxies. »
«
Le problème de la Terre, ce n’est pas de se préparer au retour du malheur, comme si celui-ci devait indéfiniment se répéter, mais de vouloir se donner les moyens de conjurer le malheur, car la Terre a le droit au bonheur comme toutes les autres planètes de l'univers. » 

Je venais donc, plein de bonne volonté, proposer à ces malheureux habitants d'une planète déshéritée de profiter de notre science, de notre sagesse, de notre savoir-faire qui leur manquent si cruellement. Et ma générosité n'a pas été reconnue à sa juste valeur. Quelques énergumènes ont prétendu que j'avais des arrière pensées mercantiles, moi qui n'avais d'autre préoccupation que de partager ma bonté et mon amour.

Ah ! le Terrien est vraiment incorrigible et ne mérite pas qu'on se préoccupe de lui. Je rentre chez nous content de retrouver notre ordre et notre civilisation incomparables...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens