Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 14:02

Dernier sursaut avant la langueur de l'été,  ABC    ( le bonheur en quelques vers )
nous propose pour les Croqueurs de Mots de poéter sur la Personne.


Pour les jeudis poésie :

Le 21 juin : le monde

Le 28 juin : La personne


 

Il me revient une comptine de mon enfance dont je trouve pas la trace dans Google®


Le téléphone sonne
Chez miss Thomson
Personne ne répond,

Pourquoi ?


 Puis vient l'envie d'essayer le haïku (俳句) :


Seul sur le chemin
Je ne veux voir personne
Tu es la personne 


DSCF8196.JPG

Partager cet article
Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 09:27

Annette est à la barre, je veux participer au joyeux défi 83 des Croqueurs de Mots :

 «      Coucou me revoilou!


le-defi à l'abordage

 

Et carrément aux commandes!

Alors de quoi allons-nous parler?

Et bien voilà:

Dans un grand moment de "ras-la-casquette", vous voilà parti(e)

seul(e) en vacances, en Corse.

Au volant de votre petite voiture, après vous être attardé(e) un peu sur le port de Bonifacio,

vous regagnez votre hôtel à Ajaccio, zigzaguant dans la montagne.

Le ciel s'assombrit, la nuit tombe, 

mais il y a aussi l'orage qui gronde,

et soudain!............. panne de voiture!

Seul(e) au milieu de nulle part, sous la pluie désormais,

vous vous demandez

ce qui vous a pris de partir ainsi tout(e) seul(e) et....

....et la suite est sous votre plume!     »

et malgré cette averse, je reste désespérément sec ! Dans cette maraude je ne suis  qu'un tricheur et m'attends à subir les lazzis que les lecteurs de ce piètre billet ne manqueront pas de m'adresser en commentaire. Ils seront mérités !

Petite contribution à la science météorologiste

meteo.jpg

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 15:13
Capturer-copie-13.JPGLaurel-et-Hardy.jpg

C'est moi Merkel

C'est toi Kozy

Je n’suis pas grosse et toi t’es petit

C'est toi Merkel

C'est moi Kozy

Et nous sommes de bons amis

 

Quand un y va, l'autre le suit

Toujours ensemble, toujours unis

On se dispute mais qu'est-ce qu'on rit

Nous sommes Merkel et Kozy

 

Quand je fais une grosse bêtise je me mets vite à pleurer

(parce que j'ai peur de me faire disputer)

Quand tu fais une grosse bêtise, je me mets vite à crier

Mais je t'ai vite pardonné, je ne suis pas rancunier

 

refrain

 

- Shakespeare

- Lamartine

- Qu'est ce qui sort de la cheminée?

- Le père Noël?

- Idiot ! C'est la fumée!

 

refrain

 

Lorsque j'ai une bonne idée je suis toujours contrarié

Tu ne veux pas m'écouter tu es buté

Lorsque t'as une bonne idée je suis toujours très inquiet

Si je te laisse la réaliser dans quel pétrin tu nous mets

 

refrain

 

- tu nous a encore mis dans un joli pétrin

- mais c'est pas ma faute…

 

refrain

 

reprise du premier couplet

 

refrain

Auteur(s) : Christian Dura , Franklin Loufrani (légèrement modifié par Papiluc) 
Compositeur(s) : Jerry Livingston , Lenny Adelson 

Chanson en rapport avec : Merkel et Kozy

Capturer2-copie-1.JPG

 

 

 



 

 

 
Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 17:21
Le principe ?
Le vendredi
- Une photo insolite, étrange, rigolote... avec ou sans commentaire sur ton blog
- Un mail pour me prévenir de ta participation sur mon blog
Et à la clé, un voyage de blog en blog.
C'est chez 
Cricri que ça se passe

#mce_temp_url#

Je reviens celle semaine à la joyeuse contribution que propose Cricri.

Plongée dans mes archives, choix d'une photo n'ayant pas encore eté publiée (elle ne le méritait sans doute pas) et visite de ceux qui jouent aussi le jeu 

 Marie-Neige,ArwenMagdaMarieTortueMyliseAnne Laure T,  NikitaMeeemyselfandiiiAnneMaman LuluMam I , Stéphie et les cacahuètesTiphaineBroisha...

Agréable promenade ! 

DSCF7868.JPG

Traces sur le cuir

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 15:40

 Capturer-copie-6.JPG 

 

Le principe ?
Le vendredi
- Une photo insolite, étrange, rigolote... avec ou sans commentaire sur ton blog
- Un mail pour me prévenir de ta participation sur mon blog
Et à la clé, un voyage de blog en blog.


C'est chez Cricri que ça se passe.


poisson-d-avril.JPG

D'autres clic-clac chez : 
Magda (à 6h am, heure de Montréal !), ArwenArmelleManolaChrysStéphie et les cacahuètes
Partager cet article
Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 17:53

innocents.JPG 

Pourquoi ai-je envie de vous faire partager ma dernière lecture ? Sans doute parce qu'elle m'a laissé un peu interloqué.

« Oh ! mon Dieu ! On peut souvent n'avoir pas besoin de toucher les choses avec la main mais il est la joie d'écrire les mots qui sont exacts et toujours exacts, toujours, sans plus.»

Je l'ai choisie, comme je le fais souvent, en me laissant guider par le hasard. J'ai toujours un livre en train (au moins un) et lorsque j'en termine un, c'est souvent un peu un désarroi. Il va me falloir trouver un autre pied à terre où nicher mon imaginaire. Il n'y a pas de période de deuil entre deux livres. Quelquefois, la question du choix ne se pose pas, le nouveau lu trône déjà depuis plusieurs jours sur la table de nuit, attendant d'être enfin ouvert, offrant ses pages à l'amour du lecteur en ayant eu la patience d'attendre sans regimber que son précédent ait livré l'entièreté de son message. Il n'y a pas de place pour le doute, c'est celui là, qui nous a été offert par quelqu'un qu'on aime ou qu'on a choisi après avoir été convaincu par des voix dignes de confiance que c'était celui là que l'on aimerait parcourir, qui nous ferait découvrir des rivages encore insoupçonnés et pourtant enchanteurs. Et puis, dans l'autre cas, quand rien ne parait évident, pour ne pas avoir à subir de rupture d'addiction, la trchnique est d'aller faire un tour dans la bibliothèque où les livres non lus gardent encore la majorité. Derrière la porte j'ai trouvé ce livre de poche : Les Innocents de Francis Carco. Le titre ne me disait rien, d'où venait donc ce livre ? Je ne me souvenais pas l'avoir acheté. Peut être m'était il arrivé en dot, à l'occasion de mon mariage. Le nom de Francis Carco me parlait un peu plus. Je l'avais rangé dans une case de ma mémoire, plutôt comme poète, comme auteur de chanson que comme romancier. Je pris donc ce livre tête baissée dans l'idée d'y trouver une petite musique, un jeu de mots qui allait m'enchanter. La lecture fut tout de suite assez surprenante. Un roman de construction classique, divisé en chapitres, se terminant par une table des matières, du CHAPITRE PREMIER au CHAPITRE XXXIII, répertoriés avec leur page initiale,  mais aucun n'ayant un titre. Me suis je reconnu dans le héros principal ne recueillant pas la sympathie, l'assentiment de son lecteur ? Cet adolescent livré au désordre de la guerre, petit maquereau dérisoire cherchant à égaler l'image d'un homme qu'il idéalise, qui sera finalement formé par des femmes a en tout cas un destin plus tragique que le mien. Cette petite ordure à laquelle on s'attache pourtant a une amoralité bon enfant dans laquelle je trouve des codes qui seront établis plus de trente ans plus tard dans la mythique Série Noire.

Marcel Duhamel écrivait à ce sujet en 1948 :« les états d'âmes se traduisent par des gestes, et les lecteurs friands de littérature introspective devront se livrer à la gymnastique inverse. Il y a aussi de l'amour — préférablement bestial — de la passion désordonnée, de la haine sans merci, tous les sentiments qui, dans une société policée, ne sont censés avoir cours que tout à fait exceptionnellement, mais qui sont parfois exprimés dans une langue fort peu académique mais où domine toujours, rose ou noir, l'humour. À l'amateur de sensations fortes, je conseille donc vivement la réconfortante lecture de ces ouvrages, dût-il me traîner dans la boue après coup. En choisissant au hasard, il tombera vraisemblablement sur une nuit blanche. »


Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 18:00
moule.JPG
C'était le 18 juillet 2010. La marée était basse et il a fallu beaucoup plus qu'un clic-clac !  Scrrisch ! fit le couteau en détachant la moule du rocher. Ssschiuuu ! fut le son du même couteau pour couper la moule en deux. Plopp !   lorsqu'elle fut posée sur le sable. «Mais qu'est ce que tu fabriques, Papi » s'écrièrent les petits enfants, déjà inquiets. La mer va envahir le rocher avant que l'on soit revenus sur la berge. Ne nous as tu pas expliqué qu'elle remonte à la vitesse d'un cheval au galop ?
Tout ça avant que le FinePix J50 sorte de la poche de mon short, qu'il ne fasse même pas clic-clac, règlé qu'il est en mode silencieux. Il a fallu ensuite attendre le vendredi 18 mars 2011 pour choisir cette moule (je n'ai aucune idée d'où en est la marée à l'heure qu'il est) et la transformer en une sorte de papillon de rêve en jouant de contraste et de balance des blancs. Encore un petit plaisir de retraité. Soyez pas trop jalouses !


Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 17:27
linkDécouvert aujourd'hui, au hasard de ma promenade bloguesque, ça m'a donné envie de participer. On a toujours un petit cliché qui ne mérite pas de faire un billet, mais qu'on aimerait partager quand même.

vaudeville.JPG

Samedi dernier, Le Vaudeville, rue Vivienne. Pris derrière moi sans cadrer,  dans l'intention de saisir le jupon affriolant de la personne qui s'affairait là. Raté bien sûr !
Partager cet article
Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 11:57

 

J'aimerais posséder cette langue pour vous

susurrer des mots d'amourhttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/99/Hanzi.svg/365px-Hanzi.svg.png

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 23:34

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens