Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 15:38

Celle qui inspira le (presque) mélancolique tour de moi de lundi !

nouveau-0366.JPG
Le Gif animé est emprunté à MC-CreationMaBulle. Merci !

Partager cet article
Repost0
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 07:00

 

Cette semaine, pour la dernière avant l'été, c'est ABC qui s'y colle et qui propose un sujet rassembleur : parler de soi. Exécution !

À l'abordage défi N°84


le-defi


Défi n°84 " Autour de soi-même "

 ( METTRE EN TITRE DE VOTRE ARTICLE POUR LA LISIBILITE)

 

 

Le sujet :


Comme le tour du monde a été fait en 80 jours, je vous propose de faire le tour de vous-même en 80 mots.

(attention, pas un de plus, pas un de moins)

 

Votre texte est à publier le lundi 25 juin à 8h

Dans la communauté des croqueurs de mots

 

 

Pour les jeudis poésie :

Le 21 juin : le monde

Le 28 juin : La personne


Né par inadvertence à l'entour de Paris, au milieu de l'automne, je guette chaque année l'éclosion du feuillage quand  fleurit le printemps.

De Normandie à Nantes, de Marseille à Clamart, mes pas, leurs jours m'ont ensuite porté, me retrouvant ce soir tout seul  à contempler ces roses qui, silencieusement,  m'inspirent ces quatre fois vingt mots qui veulent, est-ce possible ,  pour leurs Croqueurs exprimer le déclin d'une vie qui, sur la toile, s'exhibe...

DSCF7024.JPG

-DSCF7024.JPG

Partager cet article
Repost0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 22:45

nouveau-0242.JPG

Lassé de tant d'aigreur, le chat alla se réfugier ou fond du potager

Partager cet article
Repost0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 15:27
Désolé, ce blog ne sait pas transmettre les odeurs !nouveau-0240.JPG 

nouveau-0239.JPG


Hylas chantait :
− Il y a des petites voluptés qui ont été pour nous, comme, sur les bords des routes, ces petits fruits de maraude, aigres, et qu'on aurait voulu plus sucrés.

André Gide, Les nourritures terrestres, Folio, page 85

Partager cet article
Repost0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 12:37

Nora a quatre ans et demi. C'est sa maman qui va être contente !

Bonne fête !

Partager cet article
Repost0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 17:39

 

 C'est Jill Bill qui est cette quinzaine à la barre de l'esquif des Croqueurs de mots. Mon indolence naturelle m'a conduit à rater le défi de ce lundi, même si son appel à parler de poisson, lié à son succulent Melting-pot, m'incitait à vous concocter une bouillabaisse démontrant que la félicité ne s'atteint jamais que par un mélange inspiré !

Puisqu'elle propose pour ce jeudi 31 mai 2012 le LIBRE choix, je tente ici de me rattraper en vous proposant deux menus fretins pêchés dans le ruisseau de mon quotidien et qui m'ont fait ressentir l'air qui souffle au sommet de la poésie :

La dernière chronique de François Morel, entendue vendredi sur France Inter :


Salaud de bonheur par franceinter

Les nourritures terrestres, André Gide, édition de poche, page 38 :

   « Que n'as-tu donc compris que tout bonheur est de rencontre et se présente à toi, dans chaque instant comme un mendiant sur la route. Malheur à toi si tu dis que ton bonheur est mort parce que tu n'avais pas  rêvé pareil à  cela ton bonheur − et que tu ne l'admets que conforme à tes principes et à tes vœux.

    Le rêve de demain est une joie, mais la joie de demain en est une autre, et rien heureusement ne ressemble au rêve qu'on s'en était fait; car c'est différemment que vaut chaque chose. »

Ah ! qu'il est doux d'évoquer le bonheur !


 

Partager cet article
Repost0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 07:06

Ambiance garantie, climat incertain, bonnes affaires probables...

http://www.oder95.com/affiche/Gaffiche.gif

oder.JPG

Partager cet article
Repost0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 07:00

le-defi

Oh ! je me reproche de ne pas assez souvent participer aux défis des Croqueurs de Mots qui si souvent m'enchantent. Ma dernière intervention date déjà de 3 mois : le 16 février, je tirais mon chapeau à Lenaïg et puis plus rien... Quelle honte !

Cette semaine, c'est  Jeanne FADOSI qui m'offre la possibilité de sortir de ma vergogne : 

 

 

la-mode-illustree1870-d.JPG    illustration extraite d'un numéro du journal "La mode illustrée" de 1870


inscriptions en bas de l'illustration :  

TAPIS DE JEU POUR PETIT ENFANT           ROBE POUR PETIT GARCON DE DEUX A TROIS ANS

(Explication sur la planche de patrons)   

 

Vous donnerez à votre texte (pas trop long) la forme que vous souhaitez (prose, vers, calligramme,etc.),

à partir de ce que vous inspire cette image.

 

 

 

Postez votre texte pour

 Lundi 14 Mai à 8 heures

(programmez)

  COMMUNAUTE CROQUEURS DE MOTS

 

Huit, neuf, dix ; OUT !

« Il m'a mis au tapis ! »

Effondré , Basile n'en revient pas. Le match est terminé et c'est lui le perdant. A aucun moment, il n'avait envisagé que cela se produise. Convaincu de la perfection de son entrainement, il s'était toujours imaginé vainqueur, et c'est lui qui est étendu là pendant qu'on congratule l'adversaire qu'il a trop sous estimé...

Il ne ressent plus la douleur. Le souvenir même de la fulgurance des coups qu'il vient de subir s'estompe. Il s'était imaginé champion et voilà que, pour fuir peut-être la réalité insoutenable de ce jour maudit, il évoque son enfance. A voir les cordes du ring de sa position allongée, pour la première fois, il découvre la ressemblance avec le parc dans lequel, enfant, on l'enfermait lorsque son dynamisme devenait trop difficile à contenir. Des souvenirs qu'il croyait à jamais oubliés remontent à sa mémoire. Il ressentait 268161406.jpgcomme une brimade  les moments où sa mère l'abandonnait dans cet enclos dérisoire, pour le seul avantage d'avoir un temps pour souffler. Cet abandon ressenti il y a tant d'années devient plus insupportable que l'étourdissement dans lequel il se trouve tout de suite. Est-ce dans ces moments là qu'il a pris la décision de monter un jour entre les cordes ?

Monter pour montrer qu'il est bien le plus fort ;  tout cela pour aboutir à cette déroute, quelle dérision !


C'est décidé, plus jamais il ne boxera. Il en est sûr, même si personne ne le croit.


Partager cet article
Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 08:00

Le chapeau n'est plus à la mode. Ce qui était du temps de mes parents la tenue obligée pour qui tenait son rang devient aujourd'hui la marque d'originalité de quelques uns, qu'ils soient  reine d'Angleterre ou Amélie Nothomb. Seuls les enfants protègent encore leur jeune chevelure. Je me suis donc glissé dans la peau de l'enfant paresseux pour relever le défi que nous propose Lenaïg pour les Croqueurs de mots.

Défi des Croqueurs n° 75 - Proposition de Lenaïg

 

P1040111.JPG

 

 

 

 

Qu'il est beau, mon chapeau !

Que cache cette capuche ?

Il y en a sous son bonnet ! ...

 

En bref : couvre-chef !

A partir de ce mot, on écrira ce qu'on voudra !

Une seule condition : glisser Qui m'aime me suive ! dans son texte.

 

Page à programmer pour 8 h 00 lundi 20 février 2012

Indiquer Défi n° 75 dans son titre

 

 

 

 chapeau bas lenaïg, j'ai aimé ton défi


Pour les croqueurs de mots je vais sans barguigner

Ecrire en quelques vers une histoire amusante

Comme un bon paresseux et répondre à l’attente

Que mes lecteurs ce soir aura fait trépigner


En croisant ton regard, Lenaïg, belle dame

J’eusse aimé grand seigneur soulever mon chapeau

Pour bien te saluer comme un bon damoiseau

Mais je suis tête nue et passe pour infâme.

 

Je sortis sans chapeau, souriant dans le vent

On pouvait même voir flotter ma chevelure

Dans le froid courant d’air qui tentait l’aventure

De chasser sans remords des souvenirs savants

 

Ce vent, cruel frimas affronté sans casquette

Faillit dans mon délire me laisser oublieux

De  contrainte donnée à qui hante ces lieux :

Oh ! qui m'aime me suive et que sonnent trompettes !

 


 

Partager cet article
Repost0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 16:40

Quand jeudi c'est poésie Lenaïg veut nous entendre gazouiller oiseau

Caché derrière ses plumes, il ne m'inspire pas.

Le printemps bienrôt là le fera pépier, je reste sourd,

  Son chant me laisse indifférent

envieux de Baudelaire  décrivant l'albatros,

jaloux de Prévert qui du pinson nous charme...

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Luc Lambert
  • : Qu'aimeriez vous savoir ?
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Y'a des amis

Et en plus, pour qui aime :

Liens